Lamentations

Giguet(i) 1 ¶ Aleph. Comment cette ville, jadis pleine de peuple, est-elle assise solitaire? Elle est devenue comme une veuve celle qui avait grandi parmi les nations; la reine des provinces est assujettie au tribut. 2 Beth. Elle pleure, elle a pleuré la nuit, et les larmes sont encore sur ses joues, et de tous ceux qui l’aimaient, il n’en est pas, un qui la console; ses amis l’ont méprisée, et sont devenus ses ennemis. 3 Ghimel. La fille de Juda s’est expatriée dans son humiliation, et dans l’excès de sa servitude; elle s’est assise parmi les nations et n’y a point trouvé de repos; et tous ses persécuteurs l’ont prise au milieu de ses angoisses. 4 Daleth. Les voies de Sion pleurent, parce que nul ne vient plus à ses solennités; toutes ses portes sont en ruine; ses prêtres gémissent; ses vierges ont été emmenées; elle-même est pleine d’amertume. 5 Hé. Les oppresseurs sont montés sur sa tête; ses ennemis prospèrent, parce que le Seigneur l’a humiliée, à cause de la multitude de ses péchés; ses jeunes gens sont partis en captivité, devant la face de l’oppresseur. 6 Vav. Toute la beauté de la fille de Sion lui a été ravie; ses princes sont devenus comme des béliers qui ne trouvent point de pâturage; ils sont partis énervés devant la face des persécuteurs. 7 Zaïn. Jérusalem s’est souvenue de ses jours d’humiliation et de ses prévarications, et de tout ce que, depuis les anciens jours, elle avait accumulé de choses désirables, quand son peuple est tombé dans les mains de l’oppresseur; et nul n’était là pour la secourir, et ses ennemis l’ont raillée en la voyant captive. 8 Cheth. Jérusalem a grandement péché, c’est pourquoi elle est comme une mer agitée. Tous ceux qui l’honoraient l’ont affligée; car ils ont vu sa honte, et, en gémissant, elle s’est détournée. 9 Teth. Son impureté est devant ses pieds, et elle ne s’est point souvenue de sa fin; mais elle a rabattu sa fierté; il n’est personne qui la console. Voyez, Seigneur, mon abaissement; voyez comme mon ennemi s’est glorifié. 10 Iod. L’oppresseur a étendu la main sur tout ce qu’elle a de plus précieux; elle a vu les gentils entrer dans son sanctuaire; et pourtant vous aviez défendu qu’ils entrassent jamais dans son enceinte. 11 Caph. Tout son peuple gémissant cherche du pain; ils ont donné leurs choses les plus précieuses pour avoir des aliments, afin de ranimer leurs âmes. Voyez, Seigneur, considérez comme elle est tombée dans le mépris. 12 ¶ Lamed. O vous tous qui passez par la voie, retournez-vous, et voyez s’il est une douleur semblable à la douleur qui m’est venue. Le Seigneur a parlé contre moi; il m’a humilié au jour de sa colère. 13 Mem. De ses hautes demeures, il m’a lancé un feu, et il l’a fait entrer dans mes os. Il a déployé un filet sous mes pieds; il m’a ramenée en arrière; il m’a détruite et contristée durant tout le jour. 14 Noun. Il a veillé sur toutes mes impiétés; elles ont enlacé mes mains; elles sont descendues autour de mon cou; il m’a ôté ma force; le Seigneur m’a chargé les mains de douleurs que je ne pourrai supporter. 15 Samech. Le Seigneur a enlevé du milieu de moi tous mes forts; il a appelé le temps contre moi, pour broyer mes hommes d’élite; le Seigneur a foulé le pressoir de la vierge fille de Juda, et c’est pourquoi je pleure. 16 Aïn. Mes yeux fondent en larmes, parce que mon consolateur, celui qui ranimait mon âme, s’est éloigné de moi; mes fils ont péri; l’ennemi a prévalu. 17 Phé. Sion a eu beau tendre la main, il n’est personne qui la console; le Seigneur a donné ses ordres contre Jacob; ses oppresseurs l’entourent; Jérusalem,, au milieu d’eux, est comme une femme anise. dames, souillure. 18 Tsadé. Le Seigneur est juste, car j’ai irrité sa bouche. Écoutez donc, ô peuples et considérez ma douleur. Mes vierges et mes jeunes gens, ont été emmenés captifs. 19 Coph. J’ai appelé mes amants, et ils m’ont trompée; mes prêtres et mes anciens sont morts dans la ville;,ils ont cherché des aliments pour ranimer leur âme, et ils n’en ont point trouvé. 20 Resch. Voyez, Seigneur, comme je suis affligée; mes entrailles sont troublées, mon coeur en moi-même est confondu, parce que je suis, pleine d’amertume. Dans les rues, c’est le glaive qui m’a privée de mes enfante; dans ma maison, c’est la peste. 21 Schin. Écoutez donc, je gémis, et il n’est personne qui me console; mes ennemis ont ouï parler de mes maux, et ils se sont réjouis, parce que c’est vous qui avez fait cela; mais vous avez amené le joint de la consolation; vous avez appelé le moment, et, ils sont devenus semblables à moi. 22 Thav. Que toute leur malice apparaisse devant votre face; grappillez en eux comme vous avez grappillé pour chacun de mes péchés; car mes sanglots redoublent, et mon cœur est contristé.
Reformed Dating