Psalms 39

Giguet(i) 1 ¶ J’ai dit: J’observerai mes voies pour ne point pécher de la langue. J’ai mis une garde à ma bouche, tandis que le pécheur se dressait contre moi. 2 Je suis resté muet, je me suis humilié; je me suis abstenu même de bonnes paroles, et ma douleur s’en est accrue. 3 Mon coeur s’est échauffé en moi, et un feu s’allumera dans ma méditation. 4 J’ai dit de ma langue: Seigneur, faites-moi connaître ma fin et quel est le nombre de mes jours, pour que je sache ce qui me reste. 5 Voilà que vous ayez envieilli mes jours, et ma substance est comme rien devant vous. En vérité, toutes choses, tout homme vivant ne sont que vanité. 6 Cependant l’homme passe comme une ombre, et il se trouble follement. Il thésaurise, et il ne sait pour qui il amassera ses trésors. 7 ¶ Et maintenant quelle est mon attente? N’est-ce pas le Seigneur? Et ma substance n’est-elle pas en vous? 8 Retirez-moi de toutes mes iniquités, vous qui m’avez donné en opprobre à l’insensé. 9 Je suis resté muet, et je n’ai point ouvert la bouche; car c’est vous qui avez fait cela. 10 Détournez de moi vos plaies; car j’ai défailli sous la force de vos mains. 11 Vous avez châtié l’homme par vos réprimandes, à cause de son iniquité. Vous avez fait dessécher son âme comme la toile de l’araignée; toutefois l’homme se trouble follement. 12 Seigneur, écoutez ma prière et ma supplication; entendez mes larmes; ne gardez pas le silence, car je suis sur la terre un passager, un voyageur comme l’ont été tous mes pères. 13 Épargnez-moi, afin que je respire avant de disparaître; et je ne serai plus.