Deuteronomy 22

Giguet(i) 1 ¶ Si tu vois errant dans le chemin le boeuf de ton frère, ou sa brebis, tu ne les y laisseras pas; tu te hâteras de les ramener à ton frère et tu les lui rendras. 2 Si ton frère ne demeure point près de toi, si tu ne le connais pas, tu mèneras la bête en ta maison, ou elle restera jusqu’à ce que ton frère la réclame, alors tu la lui rendras. 3 Tu feras de même pour son âne, pour son manteau, pour tout ce qu’aura perdu ton frère; quoi que ce soit qu’il ait perdu, si tu le trouves, tu ne pourras pas le négliger. 4 Aussitôt que tu auras vu l’âne de ton frère ou son boeuf tombé dans le chemin, tu ne passeras pas outre sans l’aider à le relever. 5 ¶ La femme ne portera pas de vêtements d’homme, l’homme ne portera pas de robe de femme; quiconque fait ces choses est en abomination au Seigneur ton Dieu. 6 Si tu trouves devant toi dans le chemin, ou sur un arbre, ou à terre, un nid d’oiseau, avec les petits ou les oeufs, et la mère qui les couve, tu ne prendras pas la mère en même temps que sa couvée; 7 Tu laisseras aller la mère et n’emporteras que la couvée, afin que tu sois heureux et que tu vives de longs jours. 8 Si tu achèves de bâtir une maison, tu y mettras une balustrade, et tu n’auras point occasionné de meurtre en ta maison, si quelqu’un vient à tomber de la terrasse. 9 Tu ne sèmeras pas dans ta vigne de graines de diverses espèces, de peur que le grain que tu aurais semé ne soit consacré en même temps que le fruit de ta vigne. 10 Tu n’attelleras pas ensemble pour labourer un boeuf et un âne. 11 Tu ne te revêtiras pas d’étoffes trompeuses de laine et de lin tissus ensemble. 12 Tu te feras des torsades sur les quatre franges des manteaux que tu porteras. 13 ¶ Si un homme a pris une femme, si, ayant cohabité avec elle, il la prend en haine. 14 S’il la flétrit par ses prétextes, s’il lui donne un mauvais renom, disant: J’ai pris cette femme, j’ai eu commerce avec elle, je n’ai point trouvé chez elle les signes de la virginité, 15 Le père et la mère de la femme présenteront aux anciens, devant la porte de la ville, les preuves de la virginité de leur enfant; 16 Le père et la mère de la femme diront aux anciens: J’ai donné ma fille que voici pour femme à cet homme et il l’a prise en haine, 17 Et il la flétrit par ses prétextes, disant: Je n’ai point trouvé à ta fille les signes de la virginité. Or, voici les preuves de la virginité de ma fille; à ces mots ils déploieront le vêtement devant les anciens de la ville. 18 Alors, les anciens prendront le mari et lui feront une réprimande. 19 Puis, ils le condamneront à une amende de cent sicles, qu’ils donneront au père de la jeune femme, parce que l’époux aura terni le renom d’une vierge israélite; celle-ci restera sa femme, et il ne pourra jamais la répudier. 20 Mais si les paroles de l’époux sont véritables, si l’on n’a point trouvé chez la jeune femme les signes de la virginité, 21 On entraînera la jeune femme devant la maison de son père; elle sera lapidée, elle mourra, parce qu’elle se sera livrée à l’impudicité parmi les fils d’Israël, et se sera prostituée dans la maison de son père; ainsi vous aurez déraciné du milieu de vous le mal. 22 Si un homme est trouvé couché avec la femme d’autrui, faites-les mourir tous les deux, la femme et l’homme surpris avec elle, et vous aurez déraciné parmi vous le mal. 23 Si une jeune vierge est fiancée à un homme, et si un autre homme l’ayant rencontrée dans la ville a eu commerce avec elle, 24 Conduisez-les tous les deux devant la porte de la ville, lapidez-les, qu’ils meurent: la jeune fille, parce que dans la ville, elle n’aura point crié au secours; l’homme, parce qu’il aura souillé la femme de son prochain; ainsi vous aurez déraciné parmi vous le mal. 25 Mais si l’homme a surpris la fille aux champs, et si, usant de violence, il a eu commerce avec elle, ne faites périr que l’homme qui aura abusé d’elle. 26 Quant à la jeune fille, elle ne sera point coupable du crime capital, mais l’homme sera punissable autant que s’il s’était levé contre son prochain et l’eût tué. 27 Parce qu’il aura surpris la jeune fiancée dans les champs, et que, quand même elle eut crié, il n’y aurait eu là personne pour la secourir. 28 Si un homme rencontre une jeune fille vierge et non fiancée, si, usant de violence, il a commerce avec elle et s’il est surpris, 29 Il donnera au père de la jeune fille cinquante doubles drachmes d’argent, et elle sera sa femme, car il aura attenté à son honneur: il ne pourra jamais la répudier. 30 Nul ne prendra la femme de son père, et ne soulèvera la couverture de son père.