2 Samuel 16

Giguet(i) 1 ¶ David s’était à peine éloigné de Rhos, quand arriva, devant lui, Siba, le serviteur de Miphiboseth, avec deux ânes chargés; or, il y avait sur les ânes deux cents pains, cent sacs de raisins secs, cent sacs de dattes et un nebel de vin. 2 Et le roi dit à Siba: Que veux-tu faire de cela? Siba répondit: Les bêtes sont à la famille du roi, pour qu’elle les monte; les pains et les dalles, aux jeunes serviteurs, pour qu’ils les mangent; le vin, à ceux qui tomberont de fatigue dans le désert, pour qu’ils le boivent. 3 David reprit: Où est le fils de ton maître? Et Siba répondit: Il est resté à Jérusalem, parce qu’il a dit: Aujourd’hui la maison d’Israël va me rendre la royauté de mon père. 4 Et le roi dit à Siba: Tout ce qui appartenait à Miphiboseth est à toi; et Siba, se prosternant, lui répondit: Puissé-je avoir trouvé grâce à tes yeux, ô roi, mon maître. 5 ¶ Et le roi David alla jusqu’à Bathurim, et il sortit de là un homme de la famille de Saül, nommé Sémeï, fils de Géra; il sortit; et, en marchant, il maudissait David; 6 Il jetait des pierres au roi et à tous ses serviteurs. Or, tout le peuple était là avec tous les hommes vaillants, les uns à droite, les autres à la gauche du roi. 7 Sémeï maudissait donc, disant: Hors d’ici, hors d’ici, homme de sang, homme de péché! 8 Le Seigneur a fait retomber sur toi tout le sang de la maison de Saül, après que tu as régné à sa place. Et le Seigneur a donné ton royaume à ton fils Absalon; te voilà pris dans ta propre méchanceté, parce que tu es un homme de sang. 9 Abessa, fils de Servie, dit à David: Pourquoi ce chien mort maudit-il le roi mon maître? Je vais à lui, et je lui trancherai la tête. 10 Mais le roi répondit: Qu’y a-t-il entre vous et moi, fils de Servia? Laisse-le, et qu’il continue de maudire, car le Seigneur lui a dit de maudire David; qui donc ira lui dire: D’où vient que tu agis de la sorte? 11 David dit encore à Abessa et à tous ses serviteurs: Voilà que mon fils, sorti de mes entrailles, en veut à ma vie, et en outre vous entendez maintenant ce fils de Benjamin; laissez-le maudire, car le Seigneur le lui a dit. 12 S’il advient que le Seigneur jette un regard sur mon humiliation, il me rendra ses bienfaits pour prix des malédictions de cet homme. 13 Et David continua de suivre la route avec tous les siens; et Sémeï, sur les flancs de la montagne, s’attachant à ses pas, continua de le maudire, de lui jeter des pierres, et de faire voler sur lui la poussière du chemin. 14 Le roi et tout le peuple qui l’accompagnait arrivèrent à Bathurim exténués de fatigue; ils y reprirent haleine. 15 ¶ Absalon venait donc d’entrer à Jérusalem, et avec lui tous les hommes d’Israël, et Achitophel. 16 Quand Chusaï, le favori de David, alla trouver Absalon, et lui dit: Vive le roi! 17 Absalon dit à Chusaï: Voilà comme tu as compassion de ton ami? Pourquoi n’es-tu pas parti avec ton ami? 18 Dieu m’en garde, reprit Chusaï; je suivrai celui qu’ont choisi le Seigneur, et tout le peuple et tout Israël; je serai à lui, je résiderai où il résidera. 19 Et, encore une fois, qui donc servirais-je, si ce n’est le fils de mon maître? Comme j’ai servi ton père, je te servirai. 20 Absalon dit ensuite à Achitophel: Délibérez entre vous sur ce que nous ferons. 21 Et Achitophel dit à Absalon: Approche-toi des concubines de ton père, qu’il a laissées pour garder son palais; tout Israël apprendra que tu as déshonoré ton père, et les mains de ceux de ton parti seront fortifiées. 22 Puis, ils dressèrent une tente sur la plate-forme du palais, et Absalon s’approcha des concubines de son père aux yeux de tout Israël. 23 Les conseils que donnait Achitophel, en ces premiers jours, étaient reçus comme ceux d’un homme qui aurait consulté Dieu. Ainsi pensaient de tout conseil d’Achitophel David aussi bien qu’Absalon.