2 Samuel 3

Giguet(i) 1 ¶ Et la guerre se prolongea entre la maison de David et celle de Saül. Avec le temps la première se fortifia, l’autre s’affaiblit. 2 Et des fils naquirent à David en Hébron; son premier-né fut Amnon, fils d’Achinoam la Jezraélite; 3 Le second fut Daluia, fils d’Abigaïl du Carmel; le troisième, Absalon, fils de Mucha, fille de Tholmi, roi de Gessir; 4 Le quatrième, Ornia, fils d’Agith; le cinquième, Saphatia, fils d’Abital, 5 Et le sixième, Jethéraam, fils d’Egal, femme de David; tels furent les fils qui naquirent à David en Hébron. 6 Pendant la guerre entre la maison de Saül et la maison de David, Abner commandait les forces de la maison de Saül. 7 ¶ Or, Respha, fille de Jol, avait été concubine de Saül. Et Isboseth, fils de Saül, dit à Abner: Pourquoi as-tu commerce avec la concubine de mon père? 8 Abner ressentit un grand courroux, à cause de cette parole d’Isboseth, et il lui dit: Est-ce que je suis une tête de chien? J’ai eu compassion de la maison de Saül ton père, et de ses frères, et de ses proches; je n’ai point passé au camp de David, et tu m’accuses, et tu me trouves en faute au sujet d’une femme? 9 Que le Seigneur punisse Abner, et qu’il le punisse encore, si, ce jour même, je n’agis pas selon la promesse que le Seigneur a faite à David, 10 D’enlever la royauté à la maison de Saül, et d’élever le trône de David sur Israël et sur Juda, depuis Dan jusqu’à Bersabée. 11 Isboseth n’eut pas la force de répondre un mot à Abner, tant il le craignait. 12 Et Abner envoya des messagers à David en Thélam, où il se trouvait alors, et il lui dit: Fais alliance avec moi, et voilà que ma main est à toi, pour te ramener toute la maison d’Israël. 13 Et David dit: Je ferai volontiers; alliance avec toi, sauf une condition que je te demande; la voici: Tu ne verras point ma face, si tu ne m’amènes Michol, fille de Saül, lorsque tu reviendras pour voir nia face. 14 Et David envoya des messagers à Isboseth, fils de Saül, disant: Rends-moi ma femme Michol, que j’ai épousée quand j’eus pris cent prépuces de Philistins. 15 Isboseth l’envoya reprendre à son mari Phaltiel. 16 Et son mari la suivit, en pleurant, jusqu’à Baracira, où Abner lui dit: Va-t’en, retourne chez toi. Alors, il s’en retourna. 17 Abner dit ensuite aux anciens d’Israël: Précédemment, vous désiriez que David régnât sur vous. 18 Faites-le donc roi, car le Seigneur a dit de David: Par la main de mon serviteur David, je délivrerai Israël des mains des Philistins et de tous ses ennemis. 19 Abner parla de même aux fils de Benjamin, et il vint à Hébron dire à David tout ce qui était agréable à Israël et à la maison de Benjamin. 20 Abner arriva chez David, à Hébron, accompagné de vingt hommes, et David leur fit un festin. 21 Et Abner dit à David: Je vais me mettre en campagne; je rassemblerai tout Israël en faveur du roi mon maître, et je ferai alliance avec le peuple, et tu seras roi de tous ceux sur qui en ton âme tu désires régner. Après cela, David congédia Abner, qui se retira en paix. 22 ¶ A ce moment, les serviteurs de David avec Joab revenaient d’une incursion, et ils rapportaient de nombreuses dépouilles; Abner, quittant Hébron, parce que David l’avait congédié, s’en allait en paix. 23 Quand Joab et toute sa troupe survinrent, on alla dire à Joab: Abner, fils de Ner, est venu chez David, et celui-ci l’a congédié, et il est parti en paix. 24 Et Joab, entrant auprès du roi, lui dit: Pourquoi as-tu fait cela? Voilà qu’Abner t’est venu trouver, et tu l’as congédié, et il est parti en paix? 25 Ne connais-tu pas la méchanceté d’Abner, fils de Ner; ne sais-tu pas qu’il est arrivé pour te tromper, pour épier tes allées et venues, et s’informer de toutes tes actions? 26 Et Joab sortit, et il envoya après Abner des messagers qui le ramenèrent du puits de Seïram; mais David n’en sut rien. 27 Abner revint donc à Hébron. Or, Joab le conduisit traîtreusement à l’écart près de la porte, sous prétexte de lui parler, et il le frappa au ventre; et Abner mourut en expiation du sang d’Asaël, frère de Joab. 28 David ne tarda pas à l’apprendre, et il s’écria: Je suis innocent, et mon royaume est innocent à toujours, devant le Seigneur, du sang d’Abner, fils de Ner. 29 Qu’il retombe sur la tête de Joab et sur toute la maison de son père; qu’il y ait toujours en sa famille des malsains, des lépreux, des infirmes s’appuyant sur un bâton, des hommes périssant par l’épée, et d’autres manquant de pain. 30 Or, Joab et son frère Abessa avaient constamment épié Abner, parce qu’en Gabaon, pendant la bataille, il avait tué leur frère Asaël. 31 Et David dit à Joab et à toute la troupe qui était avec lui: Déchirez vos vêtements, couvrez-vous de cilices, et pleurez sur Abner. Et le roi David marcha derrière le brancard. 32 On ensevelit Abner en Hébron, et David éleva la voix, et il pleura sur le sépulcre, et tout le peuple pleura sur Abner. 33 Et le roi fit une lamentation sur Abner, et il dit: La mat d’Abner sera-t-elle comme la mort d’un Nabal? 34 On ne t’a point amené pieds et mains liés comme un Nabal; tu es tombé devant des fils d’iniquité; et tout le peuple assemblé pleura. 35 Et tout le peuple s’approcha de David pour l’exhorter à manger du pain; or, il faisait encore jour, et David jura, disant: Que le Seigneur me punisse et me punisse encore, si, avant le coucher du soleil, je goûte ni pain ni quoi que ce soit. 36 Et le peuple vit la vérité, et il eut pour agréable ce que le roi avait fait devant lui. 37 Tout le peuple et tout Israël, ce jour-là, reconnurent que ce n’était point par la volonté du roi qu’Abner, fils de Ner, avait été mis à mort. 38 Et le roi dit à ses serviteurs: Ne savez-vous pas qu’un grand prince est tombé aujourd’hui en Israël, 39 Et que, pour moi, je ne suis encore que comme un parent, un vassal de roi? Les fils de Sarvia sont plus durs que moi. Que le Seigneur traite, selon leur méchanceté, ceux qui font le mal.